Largeur 118 Cm

Cet art de l’impression a fleuri en Inde au XIIème siècle, sous le patronage des Rajas.

Et c’est au XVIe siècle que « les Indiennes » (coton imprimé au bloc) furent exportées du Pujab et de Bombay en Europe par les marchands Hollandais !

Le XVIIe connu une période de revitalisation du procédé, mais c’est véritablement au XVIIIe siècle que l’Inde nous laisse les plus belles preuves de sa maîtrise de la technique de l’impression au tampon de bois et des témoignages de sa sophistication : à travers les dais, tentures murales, couvre-lits, manteaux et autres pièces de vêtement.

La variété des supports textiles, des motifs et des palettes de  couleurs furent propres aux différentes régions, et le développement des ateliers principalement liés à l’eau, nécessaire à l’étuvage et au lavage final.

Concurrencé au XIXe siècle par les manufactures Européennes, cet art, resté vivant sur le marché local, a décru, au profit d’autres méthodes, comme la machine à imprimer à la planche ou la sérigraphie.

Aujourd’hui le principal centre d’impression au tampon de bois est au Rajasthan, à Sanganer – Jaipur où certains ateliers sont très actifs sur le marché local comme à l’exportation.

Sanganer a été reconnu récemment (fin 2009) en tant que Source Géographique depuis 500 ans de l’artisanat de l’impression manuelle au bloc de bois

Provence Indienne vous propose différentes Indiennes en pièces uniques sélectionnées avec soin.